L’émancipation urbaine ?


En 2008, un seuil a été franchi. En effet, depuis cette date plus de la moitié de la population vit dans en ville. Loin d’être anecdotique, c’est un véritable bouleversement auquel nous assistons. L’être urbain ne concerne pas seulement la qualité d’habitant d’une ville mais l’ensemble des manières d’être qui vont être rattachées à cette qualité. C’est la vie en ville qui va conditionner les comportements humains. Le fait de penser et de se comporter d’une certaine façon (par exemple dans la manière de concevoir ses relations sociales, de consommer, de travailler … ) est le résultat d’un processus complexe d’un mode de socialisation urbaine qui est en totale opposition avec le mode de vie rural qui prévalait. La formule du sociologue Henri Lefebvre « L’espace est la projection au sol des rapports sociaux » est particulièrement symbolique des liens qu’entretiennent les modes de vie et la façon d’occuper de l’espace.

Le choix d’émancipation urbaine comme titre de mon blog relève donc de l’idée qu’il est nécessaire de penser «l’urbanité» comme élément central de toute la pensée politique d’aujourd’hui. Le mot «citoyen» a d’ailleurs comme origine étymologique le mot latin «civis» dont un des dérivés est celui «d’habitant de la cité».

Si la ville est à l’origine de la pensée politique en générale, elle l’est aussi, et de manière plus profonde encore, en ce qui concerne la pensée révolutionnaire. Au cours du 19ème siècle, avec la Révolution industrielle et le véritable exode rural que celle-ci va entrainer, nous allons avoir un mélange de plus en plus important des différentes classes sociales à l’intérieur des villes. Cette cohabitation forcée va avoir des conséquences très importantes sur le développement de la conscience de classe. En effet, pour la classe ouvrière naissante, quitter la campagne pour vivre en ville va se traduire par un abaissement de la qualité de vie et une hausse de la mortalité (conditions de travail désastreuses, maladies nombreuses…) mais aussi offrir à la vue de tous les inégalités de condition de vie entre une bourgeoisie toujours plus riche et un prolétariat toujours plus pauvre. Durant le 19ème siècle la ségrégation sociale était beaucoup moins forte qu’aujourd’hui et il était fréquent que des ouvriers et les propriétaires d’usines vivent dans un même immeuble, à des étages différents. Conscient des différences de niveau de vie entre ces classes, nous allons assister à la naissance du syndicalisme et des premiers mouvements ouvriers.

Lorsque l’on a compris cette relation entre ville et révolte populaire nous pouvons nous rendre compte que l’expression de révolte urbaine apparait être un pléonasme. Par ailleurs, bien souvent les «révoltes urbaines» n’ont comme caractère urbain que le seul fait de se dérouler dans un espace urbain très particulier mais elles partagent le plus souvent des mots d’ordres, qui dans d’autres situations, seraient considérés comme «sociaux», «politiques» ou «syndicaux».

Le titre de mon blog, « l’émancipation urbaine », traduit une nécessité pour le peuple de reprendre possession de sa propre existence contre tout forme d’aliénation capitaliste afin de permettre une émancipation humaine.

Publicités

3 commentaires on “L’émancipation urbaine ?”

  1. lecridupeuple dit :

    Bravo pour ce blog et bienvenu Thomas. Désolé, mais je vais te suivre avec beaucoup d’attention. L’émancipation urbaine, c’est comment te dire ? Mon 2e engagement.
    Un jour, si le Front de gauche le veut bien, je serai adjoint à l’urbanisme à Montreuil… Ma seule ambition 🙂

    • Merci camarade, ambition honorable, Montreuil est une ville que je connais finalement que très peu mais qui m’apparait comme un formidable lieu de brassage culturel ! J’ai souvenir d’une comparaison de Voynet, du slogan « qu’ils s’en aillent tous » avec les atrocités de la seconde guerre mondiale, alors qu’elle dégage aussi ! N’hésite pas à commenter mes articles, j’ai beaucoup à apprendre !

  2. Romain Jammes dit :

    Bon ça augure du bon alors…

    Nath c’est le futur stagiaire (si Philippe accepte) chez nous ! An tout cas bonne réflexion et bonne approche de l’organisation des sociétés humaines =)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s